association LGBT en péril

Communiqué du Conseil d'Administration de l'association IDEM

Les associations LGBT sont en péril. Aujourd'hui c'est la dissolution de G2L, association landaise, fondée il y a près de dix ans. C'est d'autant plus frustrant quand on connaît leur potentiel: une quarantaine d'adhérents mais pas un seul candidat pour reprendre le flambeau! Une situation financière plutôt bonne, mais voilà, les gens ne s'investissent pas, ne participent plus aux sorties proposées... Une association qui met la clé sous la porte faute de bonnes volontés...

Cela devrait nous faire réfléchir... Demain peut-être Contact Aquitaine suivra la même voie, Contact qui l'a échappé belle à sa dernière AG, mais c'est reculer pour mieux sauter... Et nous aussi cette année même...
 
Surtout quand on sait que nous nous heurtons aux mêmes difficultés, comme d'autres associations encore et pas seulement LGBT. A une époque de la vie politique où les aides aux associations diminuent, où les subventions sont données au compte-goutte et où nous risquons de nous retrouver livrés à nous-mêmes alors que de nombreux droits sont loin d'être acquis... Qui dit d'ailleurs que nous conserverons ceux-là si précieux qu'il nous a fallu tant de temps pour obtenir?
 
La relève hésite et les causes sont multiples: peur de l'engagement, croyance en un monde meilleur automatique, désir de se voir servir l'homme ou la femme de sa vie sur un plateau, imagination fertile qui voudrait que tout se fasse tout seul sans effort, désinvestissement associatif, etc... Ne serait-ce d'ailleurs pas à l'image de notre société, de plus en plus individualiste?
 
A IDEM, nous sommes si peu à agir que lorsque ces bonnes volontés sont prises ailleurs, il n'y a personne pour "assurer" à leur place, d'où notre absence de ce Festidays et de la journée citoyenne du lycée Saint-Cricq de Pau aussi... Notre AG d'avril déterminera si nous sommes suffisamment nombreux au CA ou si nous allons nous retrouver dans l'obligation de dissoudre nous aussi... Jusqu'à présent on y est toujours arrivé, mais en manque de candidats, cela sera-t-il le cas aujourd'hui? Nous avons entre autres un festival de films à sauver, pour un cinéma qui compte sur nous, un local, des statuts en lesquels nous croyons encore, l'outil Internet, de l'expérience et des idées innovantes. A condition d'être plusieurs à les mettre en oeuvre...

Nous avons besoin de bénévoles, de moyens financiers minimes certes mais réels pour financer communication écrite et orale, sans laquelle nous ne sommes plus rien. Mais nos assoc souffrent du manque d'engagement de leurs adhérents, comme si pour nous les homos tout était déjà acquis, gagné, conquis, admis, banalisé,...

Un bref rappel sur l'association IDEM. Créée à Pau en 1996, notre association a pour but d'agir dans l'intérêt de toute personne concernée par l'homosexualité. Ses objectifs sont de lutter contre les discriminations envers les gays et lesbiennes, oeuvrer pour une égalité de leurs droits en vue d'une meilleure intégration dans la société, rompre l'isolement, recevoir, écouter, soutenir et orienter toutes les personnes rencontrant des problèmes liés à son homosexualité, contribuer activement, à notre niveau, à la prévention et à la lutte contre le SIDA au sein de la population homosexuelle et enfin organiser des manifestations culturelles, sportives, sociales, etc, pour soutenir nos actions et participer à la visibilité des personnes homosexuelles.

Nous avons besoin d'un peu de bonne volonté, d'un peu de soutien, d'un peu plus de répartition des tâches, afin d'alléger chacun et ne pas éteindre les enthousiasmes, pour avancer dans la bonne humeur! N'y a-t-il pas d'autres gays à Pau, pas d'autres lesbiennes? Vous n'avez donc plus besoin de contacts, de soutien, d'écoute, d'ami(e)s, vous avez tout ce qu'il vous faut, tout baigne, votre fils n'est pas gay, votre fille n'est pas lesbienne, l'égalité est acquise pour tous, l'homophobie a disparu et les assocs LGBT n'ont plus qu'à mettre la clé sous la porte? Si c’est oui, prouvez-le nous!

Qu'en est-il de l'engagement associatif, de l'entraide, de la solidarité, de l'initiative, de la convivialité et du groupe?
Quel avenir pour notre association? Sur quoi sur qui pourrons-nous compter ?

IDEM, Conseil d’Administration, vendredi 9 mars 2007, à PAU

se texte a etait lue lors du Festidays gay 2007 a Mimizan

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×