FESTIDAYS GAY 2006

 

LE FESTIDAYS vu par CLAUDIA DE BAHIA

 

VENDREDI :

Dés le premier contact vendredi soir on devinait que le festival serait placé sous le signe de la convivialité.  Au bar de « l’A NOSTE » à Mimizan-plage nous attendaient Didier et sa légendaire gentillesse, Lorette, son dynamisme et sa bonne humeur exceptionnelle et communicative ainsi que son amie qui déjà se motivaient pour ces 2 jours de fête.

Calou nous recevait chez elle et n’avait pas fait les choses à moitié. Un ENORME raimbow-flag flottait à l’entrée du resto. Le voisin d’en face ne voyait que lui en ouvrant ses fenêtres. Gaétan trépignait d’impatience. Le ton était donné.

 A Aureilhan pendant ce temps, Pascal et Jérome  préparait les poches contenant le pass et les invitations que nous vendrions à l’entrée du cinéma des le lendemain matin.

SAMEDI :

Levé à 7h 30, nous devons dés le matin préparer la salle ronde pour le débat du dimanche, régler la sono pour le tea-dance à l’A NOSTE, déjeuner sur le pouce et revenir dés 13h au cinéma LE PARNASSE pour préparer le débat, régler les micros, installer les stands à l’entrée afin de pouvoir accueillir les premiers invités.

Le temps n’est pas avec nous ! Dieu serait-il homophobe ?

Petit à petit le hall d’entrée se remplit, les pass sont vendus par Pascal & Jérome pendant qu’une musique d’accueil permet aux invités de s’installer dans la splendide salle du cinéma « LE PARNASSE » guidés par nos 2 hôtesses bénévoles, Céline et Karine.

L’un des invités de notre débat, Jean François BODET avocat a Bordeaux et membre de « L’AUTRE CERCLE »,   arrive en premier,  décontracté mais soucieux de connaître les questions qui lui seront posées. Il est suivi de Stéphane NADAUD pédo-psychiatre qui me confie avoir accepté notre invitation parce que cela lui rappelait l’engagement de ses 20 ans à Bordeaux au sein de l’association « FOR HOMMES ».

Claire ALTMAN auteur de « 2 femmes & un couffin, venue en famille,  arrivera au dernier moment après avoir déjeuné à la plage.

La salle se remplit doucement et le « FESTIDAYS » peut enfin commencer !

Après les nombreux remerciements d’usage à tous ceux qui nous ont aidés, j’accueille celle qui a accepté d’être bénévolement et avec beaucoup de gentillesse et de modestie la marraine de ce festival : MISS PAULINE !

Après 17 ans « chez Michou », elle pose ses valises à Mimizan ou elle fourmille de projets divers. C’est elle qui déclare officiellement ouvert le FESTIDAYS.

Commence alors la projection du documentaire « NOUS ENFANTS D’HOMOS ».

Le débat démarre  juste après et nos 3 invités répondent à mes questions et à celles des spectateurs curieux et attentifs. Pendant plus d’une heure quinze, les questions se succèdent et le débat va s’avérer passionnant même si le temps ne nous permet pas d’aborder tous les sujets que nous voulions. Ce sera pour l’année prochaine peut-être.

A 18 heures, c’est la projection du film espagnol « REINAS » qui va tous nous ravir !

Cette excellente comédie qui date du début d’année aborde le thème du mariage gay alors que l’Espagne vient juste de voter la loi.  Carmen Maura et tous les protagonistes du film s’en donnent à cœur joie et le film présenté en V.O. est un vrai régal !

 

Il est l’heure de filer à « LA CASE CREOLE » ! Ce bar de Mimizan-plage à la gentillesse de nous offrir son pot de bienvenue. Tout le monde s’y presse ! Punch pour tous !

Voila qui détend l’atmosphère encore davantage et permet de faire plus ample connaissance

« entre nous ».

Ensuite chacun se dispense dans les 2 restaurants « Gay friendly » qui nous accueillent ce samedi soir, « L’A NOSTE » à la plage et « LA PIZZERIA » à Aureilhan ou notre groupe a réservé une table pour 14 personnes.

Stéphane nous y reçoit très chaleureusement, les pizz sont comme toujours délicieuses, le vin coule à flot et ma chienne chérie part en laissant une petite trace sur le carrelage aussitôt nettoyé.

Pendant ce temps là à « L’A NOSTE », Calou régale aussi ses convives et à sortie la sono pour permettre à chacun de s’échauffer avant la boite.

On attendait une soirée de folie, « LE BOMBAY » ne sera pas à la hauteur de ce que nous attendions… No comment…

 

DIMANCHE :

On se lève encore tôt vers 8 heures. 5 heures de sommeil à peine et direction la salle ronde ou les associations G&L d’Aquitaine viennent se rencontrer. On dresse les affiches de films exposées pour l’occasion et, tant bien que mal, chacun se réveille doucement.

Heureusement Pascal N°2 et Jérome sont là avec le café de bienvenue offert à chacun ! Ouf !

Joseph DUPUIS expose ses photos, chaque asso prend possession des lieux et le forum peut commencer. 13 asso au total sont présentes. Des «  BASCO BAROUDEURS «  à la « LGP BIARRITZ » en passant par celle de BORDEAUX, « H.S.B », » l’A.P.G.L. » « WAKE UP » (nos 4 jeunes n’ont pas dormis de la nuit et ont une pêche d’enfer ! )  et toutes les autres associations regroupées autour de nous et de AIDES AQUITAINE partenaire de ce week-end.

Claire ALTMAN est venue dédicacer son livre et rencontrer ses lecteurs.

Et dans sa voiture de collection, après moult soucis, arrive Julie qui représente la boutique « CINE FOLIE » à Bordeaux, et qui nous a aimablement proposé de nous accompagner pour la vente des affiches. Elle sera parfaite jusqu’au bout, et c’est seulement à la fin du festival que nous découvrirons être tous deux voisins de quelques mêtres à bordeaux !

 

Voila le forum est fini ! on déjeune rapidement et direction de nouveau Mimizan-plage pour « OCEAN TEA DANCE » dans la salle de « l’A NOSTE ».

SEBASTO est là, Miss PAULINE est de retour et Claudia De Bahia, votre DJ déjantée est en forme !  Et c’est partit pour le show !

 

De 15 h jusqu'à plus de 17h, on danse, on rigole, on fait connaissance dans une ambiance hyper bonne enfant ! Et SEBASTO n’y est pas pour rien ! En quelques 30 minutes, le jeune chanteur troubadour de bordeaux nous a emmené au pays des enfants ! Ambiance garantie !

La musique des années 80 et une tombola menée tambour battant par  notre Miss PAULINE achèveront cet après midi de folie, le tout sous les flash crépitant du zoom de NATACHA , la photographe officielle du festival qui s’en ai donné à cœur joie. Merci NATACHA.

Voila ! Claudia a transpiré comme une folle sous sa perruque, Gaétan s’est déhanché comme un fou (défoulement de ces journées de pression oblige) ! Sa spécialité : le saut de grenouille qu’il maitrise comme personne !

 

On remballe la sono pendant que ceux qui ne l’ont pas encore vu courent au cinéma découvrir le film québécois » MAMBO ITALIANO », autre comédie succulente qui finira sous les applaudissements.

 

Et puis certains, qui pendant ce festival avaient pris du plaisir a être ensemble, ont eu du mal à se séparer et ont prolongés la soirée au bar de Calou. Ils étaient bien ainsi, réunis autour du verre de l’amitié.Dieu n’était plus faché !  Le soleil était revenu. Il se couchait dans les vagues et chacun songeait depuis la terrasse de l’A NOSTE au vide que cela leur ferait le lendemain matin. 

 

Le FESTIDAYS 2006 est terminé ! Plus de 150 personnes seront venues nous soutenir ! Gaétan est heureux et soulagé. Bilan satisfaisant de 2 jours qui resteront gravés dans nos mémoires ! On prépare déjà dans nos têtes l’édition 2007 ! Toutes les idées sont les bienvenues ! En attendant rendez-vous à la grande soirée au profit de la lutte contre le SIDA cet été !

Merci du fond du cœur à tous d’être venu  !

Claudia vous embrasse.

2 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×